Charles, Louis Tirausort  abandonné le 3 mars 1830 doit son nom à de joyeux drilles chargés de recueillir les enfants laissés dans le tour de l'hospice de Compiègne géré par les religieuses (voir billet précédent).

 

au-tour-des-enfants-trouvc3a9s-de-gaillac

 

J'ai fait une recherche sur les noms donnés aux enfants trouvés entre les années 1828 à 1832. Les noms sont tellement incroyables que l'on s'imagine les gardiens - des hommes âgés appartenant à l'hospice, chargés de la surveillance des entrées et du tour d'abandon- assis sur la margelle du puits en train de jouer aux dés les noms qu'ils vont donner aux enfants.

Il y a celui qui adore les jeux de mots et ne se prive pas ; celui qui regarde le temps qu'il fait ; celui qui aime lire et connaît de bien belles histoires de la mythologie ou de la Bible ; celui plus terre à terre et qui regarde comment l'enfant est habillé, les détails physiques ou de comportement et puis celui qui lit les journaux et la politique....

Bien souvent les enfants sont abandonnés emmaillotés avec toujours à peu près le même genre de vêtements, couche, brassière, lange fichu et bonnet, souvent colorés, de dessins ou fleurettes. Parfois un billet accompagne l'enfant indiquant s'il a été baptisé ou non. Quelque fois un extrait de naissance est glissé avec le nom de la mère si elle est fille mère - bien souvent domestique et très jeune - ou ce sont des couples qui ne peuvent plus élever leur enfant et laissent ainsi leur nom et celui du nourrisson, dans ce cas c'est ce nom que l'on inscrit.

L'enfant est abandonné dans les heures ou jours qui suivent sa naissance. Très peu d'enfants sont plus âgés. Le plus vieux que j'ai trouvé avait 3 ans environ. Le petit mot porte très souvent la mention du prénom que la mère désire voir porter pour son enfant. C'est déjà un prénom de trouvé pour celui qui est chargé de lui chercher ensuite un nom de famille s'il n'en a pas.

Nous avons 3 hommes en provenance de l'hospice des indigents. Le portier qui a trouvé l'enfant qui agit comme témoin du dépôt : Antoine Richard 76 ans, accompagné de deux habitants de l'hospice  Jean Joseph Thomas dit Dubuisson 81 ans et Pierre Antoine Mérien 77 ans qui eux signent l'acte en tant que témoins de l'inscripion à l'etat Civil.

Imaginez ces 3 vieillards  qui partent à l'hôtel de ville tous les jours ou presque avec leur petit "paquet" sous le bras pour aller à l'Etat-civil présenter le ou les nourrissons, où les accueille Jean Louis Marie de Crouy adjoint au maire pour effectuer l'enregistrement.

Nous sommes dans une période très difficile, Charles X est renversé en 1830 et Louis Philippe est devenu " Roi des français". C'est  une période à forte paupérisation des "classes laborieuses". Compiègne compte alors 8800 habitants environ.  

 

Pour l'année 1827 j'ai calculé qu'un enfant sur trois est abandonné.  

En 1827 : 84 enfants trouvés pour 267 naissances, en 1828 : 89 enfants, en 1829 : 77 enfants,  en 1830  : 85 enfants, en 1831 : 83 enfants, en 1832 : 90 enfants.

C'est ainsi que ces petits êtres sans défense vont se retrouver porteur d'un nom parfois bien lourd à porter .....

 

_Enfants-trouvés_Crèche-1840

Vue de la crèche de l'Hospice des Enfants trouvés, vers 1840
Musée de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris, Paris

Noms "Jeux de mots" :

Paul Honais 

Pierre Calcaire 

Marie Nade 

Charles Attans

Joséphine Anse

Vincent Zaux

Amand Diez

Denis Grez

Louis Zianne

Marie Rose Aire

Bain Marie

Albine Hosse

Marie Honnette

Claire Semé

Marie Time

Paul Tron

Paul Hisson

Luce Trine

Victor Chon

Casimir Liton

Vous n'en croyez pas vos yeux et pourtant ces noms ont été portés....

 

Noms du "Temps qu'il fait" :

Anne Canicule née en juillet 1827

Marie Angélique Tempérée 

Antoine Dégel trouvé un 1er février 

Marie Louise Froidemai trouvé un 31 mai  

Labize un 23 Mars

Silpleut 3 septembre

Siffroid 22 janvier

Tencourt

Jaifroid Lucien en janvier

Doutemps françoise un 29 janvier

Piquette Marie Agnès un 22  janvier

Temps Alexandre 21 janvier

Antoine Tersèche un 21 juin 1829

Charles Verglas un 21 janvier

Jourdelans Eléonore abandonnée un 1er janvier

Cécile Pluvieuse un  24 novembre 

Emile Eugène Venfort le 8 octobre

Louise Alaglace un 11 janvier

Dufroid 19 février

Le temps froid a inspiré un peu plus que le temps beau et chaud !

 

Noms d'objets, communs :

Justice, La Comète, Ladresse, Clef de sol, Houille, Plumeau,  Cadastre,  Parchemin, Carillon, Binocle, Beausiège, Camphrée, Castor, Embarras, Recommandé, Refrain, Troupier, Tambour....

Ici c'est peut-être le dictionnaire qui était utilisé.

Le repas prit le matin a peut-être aussi joué :

Benoit Patéchaut

Catherine Dugateau

 

Les belles histoires (mythologie,histoire religieuse), la géographie, les personnages célèbres, la politique :

 

Télégone Louis, Adolphe 1827 (Myhologie grecque)

Jean-Baptiste   Dujourdain 

Siméon Erèbe (mythologie, divinité née du chaos !! )

Julienne Biblis 

Neuvaine un 26 mars

Rameau  abandonné un 9 avril

Telème ( nom d'une abbaye dans Rabelais)

Duphenix Théodore

Marathon Aimé Thècle (prénom demandé par les parents)

Télèphe Auguste (mythologie grecque)

Sinope (ville turque)

Kalouga (ville russe où sont peut-être allés de vieux soldats napoléoniens qui demeure à l'hospice à ce moment)

Cléomède (philosophe grec)

Trébisonde Henriette Victorine ( ville antique)

Pétalide Marie Catherine Geneviève  (astrologue grec)

Acropolis Alphonse Désiré

Sinaï Catherine

Dardanelles Louis

Artique François de Paul - vraiment tiré par les cheveux...-

Live Tite ( ! )

Darque Jeanne

Avila Thérèse

Paraguay Louis

Tholie Anna

Papemor Boniface (il fallait y penser !)

Vatican Pierre

Algerpris Charles Auguste 10 juillet 1830 (prise d'Alger le 5 juillet. L'Algérie devient colonie française )

 

Noms liés aux caractéristiques du nourrisson :

Ledoux Edouard

Courtois Victor

Delaveille 

Coquin Paul

Babil Gertrude

Larevolte Louise

Laimerien Louis

Simaine Marie Josèphe ( ses parents ont écrit qu'elle avait 6 semaines)

Biberon Geneviève (sur le billet la mère avait noté "à na jamais tetez"...)

Sevrez Caliste 

 

Nom lié au vêtements :

Chiffon Louis Désiré

Sanveture Paul

La Violette Louise Jeanne ( Elle porte une brassière d'indienne violette )

Trousseau Jean Baptiste ( pour remplacer les pauvres langes qu'il portait ?)

Vieulange Maurice (Tout est dit !)

Chaussé François

Nacunbas Clement ("il n'avait qu'un bas pour chaussure...")

Sannippes Marguerite ( Trouvée dans des guenilles ...prononcez sans nippes)

Lambeau Louise

Deheme Eugène Xavier ( Prénom et initiale  (D.M.) du nom sont noté sur un billet)

Herpé Eulalie ( grossiers fichus ... marqué en blanc R.P. )

Bégé Delphine ( initiales B.G.)

Hachepé Joseph Auguste ( Initiales)

Pedez Euphrasie ( Elle avait sur elle un fichu de toile marqué des initiales : P.D. )

Rubangaze Elisabeth ( elle portait sur elle un ruban-gaze rayé de rouge noir et vert et d'un billet disant : "elle a sur elle un échantillon de ruban que l'on prie ses dames de conserver, les parans ont le même, affin de pouvir la reconnaitre par suite des tems." ) - le ruban-gaze était un ruban de soie -

Bijoux Jeanne Marie ( Cette enfant était munie d'un billet dont la teneur suit : "Salut et respect à ma soeur ! Recevez sil vous plait, c'est aimable bijout puisque il faut de toute necessité né le 18 février a dix heures du soir 1830. Et nous esperons en faire le dépot a ma soeur à Compiègne le 20 du même mois. Vous aurez la bonté de la nomme Jeanne Marie. Recevez s'il vous plait mon plus profond respect."

 

 

Le détail physique :

Lentaille Louis Auguste (Cet enfant est noté : " à la lèvre supérieure et la mâchoire fendue" - Double peine pour lui !!! )

Ambroise, Louis Vivratil - il devait paraître chétif - Il a survécut, s'est marié et à eu une descendance. Il est resté dans l'Oise.

Marie Louise Vamieux 

C'est sur cette note d'espoir que je vous quitte. Du coup on va faire Taffette Caroline.....

 

Pascale Chevallier Janvier 2016.