Le généathème du mois de mai, est le suivant : Racontez vos ancêtres ayant exercé un métier d'art.

Tout naturellement j'ai pensé à un de mes ancêtres strasbourgeois, Jean-Etienne Malade, sculpteur.

Il est né le 26 décembre 1738 à Mayence ( Allemagne). Son père Barthélémy Malade originaire d'Aschaffenburg ( Allemagne) était venu à Mayence pour y exercer le métier de boulanger et s'y est marié en 1725 et fut reçu bourgeois en 1726. Je n'ai trouvé que le prénom de sa femme Anne Marie, dans l'acte de décès de son fils. Jean-Etienne est le 7e enfant sur 10 enfants.

Il a épousé Marie Thérèse VODLIT et eurent 4 enfants, deux garçons et deux filles. Jean-Etienne prénommé comme son père est né le 7 décembre 1782, Jean Baptiste le 10 janvier 1785, Marie Madeleine le 5 janvier 1787, et Antoinette Sophie mon ancêtre le 1er janvier 1789 et tous à Strasbourg.

Son enfance se passe à Mayence. Je ne sais rien sur son apprentissage en tant que sculpteur. Probablement très jeune chez un maître. 

En 1772/73 son nom est mentionné dans les comptes de Neuwiller-lès-Saverne pour des sculptures sur la façade de l'abbatiale, et la tour. Il y travaille jusqu'au 21 février 1777. Il gagne 500 florins par an en moyenne. Il sculpte également des statuettes de la chaire, plusieurs musiciens de la façade et de grandes statues équestres (Clovis, Dagobert, Rodolphe de Habsbourg). Deux anges de l'adoration en tilleul conservés à l'église de Sermersheim près de Sélestat dont un signé " Malade sculp."

Reçu Maître à la Tribune de l'Echasse en 1777, il fut aussi l'auteur du médaillon de Schoepflin à l'église St thomas de Strasbourg en collaboration avec J.B. Pertois. Auteur aussi d'une" Liberté "sur le Château de Strasbourg en place d'un écusson brisé des Rohan replacé le 12 fructidor an II. 

Il devint très vite un sculpteur reconnu et travaille pour la cathédrale de Strasbourg dès 1792, plus tard il est chargé de sculpter entre 1810/1812 l'évêque Saint Arbogast détruit lors de la révolution française. La niche sous un dais se trouve sur la façade du bras sud du transept. Voir ICI.  Ensuite avant la première guerre mondiale, la statue étant très dégradée fut déposée. Ce n'est que beaucoup plus tard en 2010 qu'il est décidé de la replacer dans sa niche mais pour cela il est nécessaire d'entreprendre une restauration ambitieuse. C'est en faisant appel au mécénat participatif qu'elle a vu le jour. Jean-Etienne eut son heure de gloire contemporaine sur les murs de Strasbourg durant l'opération.

arbogast_grand_couronne_11_438_237

 Photo ancienne des archives de la fondation de l'oeuvre N-D  - voir lien plus haut.

C'est le 25 octobre 2017 que la statue restaurée fut replacée dans son dais à 26 mètres de haut.

Il lui est connu également une magnifique statue de la Vierge à l'enfant en très bon état sur le bras sud du transept de la cathédrale de Strasbourg sous l'horloge extérieure côté cour du château. Voir cet article.

Vierge à l'enfant de Jean Etienne Malade

Photo Oeuvre Notre-Dame voir plus haut

Il fait une remise en état en 1811 du linteau de droite du portail sud. Il signe "Malade fecit 1811".

Jean-Etienne décède le 6 avril 1818 à Strasbourg, sénile. Il demeurait 4 rue de la Sauterne à ce moment. Il avait 80 ans, 3 mois et 10 jours.

Ma génération est la 7e depuis Jean-Etienne Malade

Sources :

Bulletin d'histoire et d'archéologie de Saverne et des environs, février 1959, p.19 et notes 29. : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9758709h/f24.image.r=jean-Etienne%20Malade

Bulletin de la cathédrale de Strasbourg XXVI 2004 : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9750041t/f109.image.r=%22jean-etienne%20malade%22

Décès A.D.67  année 1818 vue 162/ 543

Journal d'Alsace : https://www.lalsace.fr/bas-rhin/2019/10/19/la-facade-sud-de-la-cathedrale-se-devoile

L'oeuvre Notre-Dame de Strasbourg : https://www.oeuvre-notre-dame.org/actualites/-/asset_publisher/0ecm1FOqALOT/content/l-histoire-de-la-sculpture-de-saint-arbogast#.XrZt_aj7SM8

https://www.oeuvre-notre-dame.org/;jsessionid=32671D6B97FACD808C3D570DE5CBEB1E

Histoire des Universités de Pierre Dubois : https://histoiresduniversites.wordpress.com/2019/10/27/oeuvre-notre-dame-restaurations/

Photo de la Vierge à l'enfant sur tweeter : https://twitter.com/CathedraleLabs/status/1034354307192311808